Rapport d'activité en France

Rapport d'activité en France


Comme Acsed Togo continue en Europe de venir en aide aux femmes africaines déportées de l'Afrique  qui sont en grandes difficultés. 

Il s'agit particulièrement d'une femme que nous avions aider financièrement  au paravent pour élever ses deux premiers enfants qu'elle avait fait toute seule, sauf le troisième enfant (Michael mekomou Tapa) lui seul a un père ( Paul Mekomou Tapa).

Les deux autres femmes que nous avions aidé sont actuellement en Engleterre à Leeds.

Cette jeune femme, elle même ne connait pas son père. Elle a hérité le nom de sa mère Perrot qui a fait 11 enfants avec 11 hommes différents.

Sa mère Perrot qui était une femme sexuellement esclave nous a t'elle raconté, ne voulait pas lui raconter l'histoire qu'elle a eu avec son père inconnu.

Maintenant Monette Perrot, la fille née Perrot par sa mère à peine jeune, avait eu sa première grossesse à l'âge de 14 ans en Martinique et après sa deuxième grossesse avec un autre homme  en Martinique, elle avait choisi de prendre la fuite de ses hommes violents et sauvages qui la maltraitait, l' agressait, la violait, et l' humiliait. Dès l'âge de14 ans, elle avait été abandonné seule avec ses deux enfants sans pères.

Malgré les aides sociales françaises qu'elles pouvaient percevoir avec sa mère pour élever seule ses deux enfants dans la dignité, elle avait aussi la peur de vivre sur cette îles de violence des hommes et l'a quitté pour venir au Togo élever ses enfants dans l'ONG humanitaire avec l'aide des togolais qui leur apportaient des dons volontaires au sein de l'association chrétienne jeunesse en mission (JEM).

 C'est en jeunesse en mission au Togo que la présidente d'ACSED Rose Claire de Souza a fait la connaissance de cette femme martiniquaise qu'un bateau humanitaire nommé ANASTASIS a ramené gratuitement en Côte d'Ivoire pour ensuite prendre la route terrestre afin d'arriver au Togo. C'était en 1992.

Depuis la jeunesse de Rose Claire de Souza, elle s'est intéressée à faire de l'humanitaire avec cette mission implantée à Lomé dans la capitale de son pays le Togo. 

C'était à Lomé que Rose Claire de Souza avait quitté  seule la maison de son père qui l'a élevé et qui lui a donné l'opportunité d'étudier et d'acquérir un diplôme professionnel pour pouvoir être autonome à l'âge de de 22 ans.

 L'un d'entre les trois enfants de Monette Perrot est aujourd'hui adulte, nous avions payé son inscription à l'école ESIEE à Marne la vallée. C'était en 2004 que Daniel Perrot: le beau fils de Paul Tapa Mekomou est venu nous voir ici au Kremlin Bicêtre pour prendre de l'argent que sa mère nous avait demandé pour payer son inscription à l'école d'informatique.

Etant donné que personne ne travaille dans cette famille perrot Mekomou Tapa, les togolais ont décidé d'apporter leur dons volontaires et ont payé leur billet d'avion pour leur voyage en France. Car ils n'avaient pas le moyen financier pour voyager en avion. Le voyage de 5  personnes ont été payé par la cotisation des Togolais.

En France, Rose Claire de Souza qui a économisé de l'argente en travaillant au restaurant tarte Julie du centre commercial Thiais, a aussi dépensé son  argent pour payer l'école de Daniel Perrot le fils de Monette Pérrot  en France.

Comme elle était harcelé par la mère de Daniel, jusqu'à ce qu'elle a été agressé par un membre de leur famille, elle ne sait pas pour qu'elle raison, et pourtant Rose Claire de Souza n'a pas la nationalité portugaise. 

Pourquoi cette femme et sa famille ont elles décidé de harceler et d'agresser les gens dans leur maison? 
Les gens dont ils ne connaissent même pas leur  histoire en profondeur. Suis je harcelée et agressée parceque je suis noire ou portugaise? ou parce que je suis simplement Togolaise en France!!! je ne suis pas camerounaise pour qu'elle dise que je suis la famille de son ex-mari.

Fière de porter le nom de son ancêtre père, Rose Claire de Souza continue d'oeuver pour l'émancipation des canibales .

 En payant l'éducation de Daniel Perrot à Paris, elle a entendue le crie de sa mère Monette Perrot venant depuis la Martinique, en passant par le Togo pour arriver en France grâce au Togolais. Cette femme et son ex-mari camerounais, ne cherchent qu'une chose en refusant de travailler, ils veulent harceler les gens avec leur nationalité française pour aider leurs enfants à avoir un diplôme pour pouvoir travailler pour eux. Il ne sont pourtant pas déclarés handicapés. Ils veulent arnaquer les gens.

  Mais malheureusement , le garçon Daniel Perrot que nous avions aidé en payant sa scolarité, ne veut pas aider à son tour sa propre maman en difficulté ici en France. Il la traite de malade mentale. En effet sa mère est devenue folle depuis que son fils Daniel a obtenu un diplôme professionnel en informatique(l'école que nous avions payer pour lui). 

Nous l'avions maquillé dans l'humanitaire pour qu'il  travaille  afin de pouvoir aider sa mère sans diplôme mais qui lui a donné la vie. Mais ce garçon abandonné par son père  a aussi abandonne sa propre mère à Valence pour une réfugiée ghanéenne. Dès que les deux se sont mariés, la maman est devenue folle et son son fils Daniel sage préfère ne plus  voir sa mère

 Effectivement, quand la mère de Daniel (Monette perrot est revenue frapper à notre porte ici au Krêmlin Bicêtre avec insistance au delà de minuit car son fils l'a laissé dans la rue, nous avions appelé Daniel à propos de sa mère qu'il a laissé dans la rue, il nous a répondu que sa mère est folle c'est pourquoi il ne voulait plus la voir. 

 

Et pourtant c'est ici au Krêmelin Bîcêtre dans notre maison que nous avions accueilli toute la famille venue de valence pour assister au mariage de Daniel Perrot nous avions même hébergé sa demi sœur Séverine Perrot et sa mère Monette Perrot Mekomou Tapa. Elles étaient toutes les deux là en ce moment bien en forme, la mère n'était pas encore folle. Pourquoi la mère est elle devenue subitement folle après le mariage de son fils? 

Reste à savoir si les deux hommes noirs qui ont violé cette femme noire en Martinique pour faire des enfants noirs sans pères en Martinique. Des enfants pour lesquels nous avions eu pitié, peuvent ils avoir aujourd'hui pitié de leur mère? leur pères ont-ils eu pitié d'eux pour pouvoir les élever en Martinique pour qu'ils puissent rester sur ce territoire français et ne pas allez plus loin pour accuser les autres noirs africains? Sauf que en Afrique ils ignorent que tous les noirs ne sont pas que des noirs.
Si cette femme a été violé en Martinique par des hommes noirs, est ce la faute des africains?

Si tu sauves un enfant